Appel à projets FHU 2019

Appel à projets FHU 2019

L’APHP, l’Inserm, et les Universités d’Ile-de-France lancent l’appel à projets Fédérations Hospitalo-universitaires (FHU).
Les FHU ont pour ambition de renforcer les relations hospitalo-universitaires afin d’améliorer la recherche médicale et la qualité des soins et de contribuer à un rayonnement rapide de l’innovation.

Calendrier FHU 2019

  • Lundi 5 août minuit : date limite de dépôt des dossiers de candidature des équipes de recherche à l’adresse suivante :
    fhu.aap2019@aphp.fr
  • Mardi 24 septembre 2019 : sélection par le comité de pilotage des dossiers qui seront auditionnés en décembre
  • Lundi 9 et mardi 10 décembre : auditions des candidats sélectionnés par le jury international

Documents à télécharger
Appel à projets FHU
Formulaire de candidature

Pour plus d’informations, contactez le Professeur Marc Delpech marc.delpech@aphp.fr

Questions/Réponses FHU

Lors des visites sur les sites et dans les mails des questions récurrentes ont été posées. Les voici avec leurs réponses.

Attention : Cette liste de questions et de réponses n’est pas une analyse juridique de l’appel d’offres, elle apporte simplement des conseils dans l’esprit de l’appel d’offres et de la manière dont il est vraisemblable que le jury l’interprétera.
Le jury international est souverain et prendra ses décisions en toute liberté

Qui peut gérer les financements donnés aux FHU ?

Les institutions partenaires qui financent assumeront la gestion des fonds. Il n’y a pas de possibilité de gestion par une autre structure.

  • Pour les fonds AP-HP : Ils sont pris sur le budget de la DRCI donc gérés par son pôle gestion, comme précédemment avec les DHU. Sur les 65.000€ attribués, 55.000€ sont destinés au financement d’un « project manager » financé sur le tableau des emplois de la DRCI et les 10K€ restants sont destinés au fonctionnement. Il n’y a pas de dérogation possible. Ces crédits ne sont pas fongibles entre eux.
  • Pour les fonds INSERM : Ils seront versés à l’unité de recherche en complément de sa dotation.

Qu’est-il attendu pour le partenariat avec les industriels ?

Il n’est pas prévu de cadre formel pour les lettres d’engagement de partenaires extérieurs, en faveur d’un projet de FHU. Toutefois vous pouvez utilement dire à vos partenaires qu’il s’agit de rédiger une « Commitment Letter » qui mette en exergue :

  1. L’apport proposé par le partenaire à la dynamique et à la force scientifique du FHU
  2. Les attentes réciproques du partenaire à l’égard de l’AP-HP, de l’Inserm et de la ou les universités, par exemple en ce qui concerne la construction de synergies, de croisement des savoirs et des pratiques.

La lettre doit spécifier la valeur ajoutée de chacun des partenaires par rapport à la situation existante.

Une équipe inscrite au profil d’un IHU peut-elle aussi être membre d’une FHU ?

Non. Comme clairement indiqué dans l’appel d’offres, cela n’est pas possible. A la marge et à titre exceptionnel certaines équipes partenaires d’un IHU peuvent être également impliquées sur un projet de FHU, mais la thématique du projet de FHU doit être différente de celle de l’IHU et tout lien contractuel est exclu. L’IHU ne peut recevoir aucun financement.

Si les équipes constitutives d’un RHU sont impliquées dans un projet de FHU, il sera important d’expliquer en quoi le projet de FHU proposé est différent du projet du RHU déjà existant, car les FHU ont, entre autres, pour but de faire émerger de nouveaux RHU.

Une même équipe peut-elle être membre de deux FHU ?

Non, le fait d’appartenir à deux FHU est contraire à l’esprit des FHU où les partenaires doivent s’impliquer à 100%. Cela ne concerne que les équipes, pas les unités. Si une unité d’un EPST est composée de plusieurs équipes évaluées chacune indépendamment par le HCERES, les différentes équipes sont indépendantes et peuvent appartenir chacune à des FHU différentes. Pour les très grandes unités mono-équipe, elles peuvent se structurer en équipes si cela est scientifiquement justifié.

Il en est de même pour les équipes médicales. Si un service n’est pas organisé en unités fonctionnelles distinctes, il est possible de le découper en équipes, mais ce découpage doit être justifié. Les équipes résultantes doivent avoir un périmètre parfaitement défini et les thématiques médicales des différentes équipes doivent être différentes.

Ceci ne concerne que les équipes constitutives de la FHU. Un ou des membres d’un service peu(ven)t parfaitement collaborer, être partenaire, etc. autant que nécessaire avec des FHU indépendamment de l’appartenance de leur service à une FHU

On rappelle qu’une même personne ne peut appartenir à deux FHU.

Une FHU peut-elle avoir deux directeurs ?

Même si l’appel d’offres ne l’interdit pas, cela est fortement déconseillé. Cela est contraire à l’esprit des FHU car une nécessité d’avoir deux « chefs » témoigne du fait que les partenaires n’ont pas réussi à se mettre d’accord. L’échec est donc très probable dès le départ et cela sera un élément qui peut être retenu contre le projet.

Toutes les signatures des responsables de tutelles de toutes les équipes impliquées sont indispensables lors du dépôt du projet ?

S’il y a plusieurs partenaires d’universités ou de GHU différents toutes les signatures seront nécessaires. Par contre comme il sera difficile de les réunir pour le 5 août et afin de faciliter les choses, seules seront nécessaires le 5 août celles de la directrice ou du directeur du GHU, celle de la président ou du président de l’université, de la doyenne ou du doyen et de l’administrateur délégué qui gère l’unité de recherche impliquée du porteur de projet. Si les autres n’ont pas pu être réunies pour le 5 août, cela n’est pas grave, par contre elles devront l’être ensuite.

Le porteur de FHU doit-il être un clinicien ?

Non. Le porteur peut ne pas être un clinicien. Par exemple, il peut être biologiste si le projet concerne de la recherche clinique et non de la recherche fondamentale, et qu’un service clinique au moins est au centre, en collaboration avec un laboratoire en ne formant qu’un.