Preclinical study of single-dose moxidectin, a new oral treatment for scabies: efficacy, safety, and pharmacokinetics compared to two-dose ivermectin in a porcine model

Des travaux coordonnés par le Dr Charlotte Bernigaud et le Pr Olivier Chosidow à l’hôpital Henri-Mondor portant sur le traitement de la gale ont montré l’efficacité supérieure de la moxidectine par rapport à l’ivermectine. 

Maladie infectieuse fréquente et invalidante, la gale a été reconnue en 2013 par l’OMS comme l’une des maladies tropicales négligées. En résurgence dans les pays tropicaux mais aussi en France, la gale est en pleine expansion et pourrait rapidement devenir un enjeu majeur de santé publique.

Une équipe de médecins-chercheurs de l’AP-HP et de l’université Paris-Est Créteil (UPEC) montre dans cette étude préclinique, conduite sur un modèle porcin, l’efficacité supérieure de la moxidectine par rapport à l’ivermectine pour contrôler la gale. Un travail mené en lien avec les services de parasitologie du Pr Françoise Botterel à Henri Mondor et du Pr Jacques Guillot à l’Ecole Nationale Vétérinaire qui a fait l’objet d’une publication le 12 octobre 2016 dans la revue PloS Neglected Tropical Diseases > Allez sur PubMed.gov