Effect of early low-dose hydrocortisone on survival without bronchopulmonary dysplasia in extremely preterm infants (PREMILOC): a double-blind, placebo-controlled, multicentre, randomised trial

A l’hôpital Robert-Debré, les équipes du Pr Olivier Baud (service de néonatalogie) et du Pr Corinne Alberti (unité de recherche clinique) ont démontré les bénéfices d’un traitement à base d’hydrocortisone sur la survie de très grands prématurés. Ces travaux réalisés en collaboration avec 20 autres centres de périnatalogie en France ont fait l’objet d’une publication dans la revue The Lancet.

Au stade de l’extrême prématurité, environ 20% des nouveaux-nés meurent et 20 à 30% subissent des complications, notamment pulmonaires, pour lesquelles peu de traitement existent. Suivis dans des centres de périnatalogie de type III, c’est-à-dire équipés d’un service de réanimation néonatale pour les grands prématurés et les enfants nécessitant les soins les plus lourds, 523 très grands prématurés ont été inclus dans l’étude clinique. Au terme théorique de leur naissance – soit 36 semaines d’âge gestationnel – il a été observé une réduction importante des complications respiratoires graves pouvant survenir chez ces grands prématurés grâce au traitement à base d’hydrocortisone pris en préventif pendant les 10 premiers jours de leur vie > Aller sur PubMed