Prédire rapidement la survie à long terme de patients atteints de neuropathie amyloïde familiale après transplantation hépatique

Une étude publiée dans Journal of the American College of Cardiology coordonnée par le Pr David Adams (service AP-HP de Neurologie à Bicêtre) et réunissant des équipes AP-HP, Université, Inserm et du centre NNERF* a permis de développer un modèle prédictif rapide, et simple d’utilisation, pour évaluer la survie à long terme après transplantation hépatique de patients atteints de neuropathie amyloïde familiale.

« L’identification des patients à haut risque de décès est une avancée majeure qui doit alerter les praticiens vis-à-vis de l’option de transplantation hépatique et de l’orientation des patients vers des traitements alternatifs » selon le Pr David Adams .

* Centre de référence Maladies rares pour les neuropathies amyloïdes familiales et autres neuropathies périphériques rares

Lire le communiqué de presse